Financement des études

financer ses études
 

Parce que le financement des études représente un élément important de la scolarité, nous souhaitons vous apporter des informations sur les dispositifs en place et ainsi vous accompagner dans les solutions de financement. Ces différentes pistes peuvent bien entendu s’additionner.

 

Les facilités de paiement 

Tout d’abord, le règlement de la scolarité peut s’effectuer en plusieurs mensualités : 1, 3, 7 fois. Il est à noter que pour tout règlement en une fois, un escompte de 150€ est appliqué aux frais annuels de scolarité.

 

La bourse d’honneur 3A

Chaque année, l’Ecole 3A permet aux apprenants en situation financière complexe, d’obtenir une réduction sur leurs frais de scolarité, ceci de manière à les aider à poursuivre leurs études dans les meilleures conditions. Les demandes sont examinées attentivement par une commission qui se réunit en novembre chaque année. Pour obtenir le dossier, contactez l’école.

 

Le CROUS

L’École 3A-LYON est reconnue par l’État, elle est donc habilitée à accueillir les étudiants boursiers de l’Enseignement Supérieur sur le campus de Lyon. Le CROUS attribue des bourses aux étudiants sur critères sociaux. Les demandes de bourses se font à partir de mi-janvier par la saisie en ligne du Dossier Social Étudiant.

Accédez au simulateur : https://simulateur.lescrous.fr/ .

 

Le partenariat avec l’Institut de l’Engagement pour les lauréats  

Dans le cadre de la Convention de partenariat entre l’Ecole 3A et l’Institut de l’engagement, les apprenants lauréats peuvent bénéficier d’une prise en charge partielle de leur scolarité. Si vous êtes concerné.e par cette situation, signalez-vous au Service admissions lorsque vous déposerez votre candidature.

 

Le partenariat bancaire avec la Caisse d’Epargne

L’Ecole 3A a signé un partenariat avec la Caisse d’Epargne afin de proposer une solution de financement par le biais d’un prêt étudiant à taux avantageux. Pour en savoir plus sur ce partenariat, adressez-vous au Service admissions. [NB : L’école ne dégage aucun bénéfice dans le cadre de ce partenariat]

 

L’alternance 

A partir de la 3ème année, il est possible de suivre son cursus en alternance (contrats de professionnalisation ou d’apprentissage). Ces dispositifs permettent une prise en charge des frais de scolarité par l’employeur.

Nous attirons votre attention sur le fait que le choix de l’alternance ne doit pas uniquement porter sur l’aspect financier. Il est important de prendre en compte la nécessité d’une certaine maturité professionnelle, et la capacité à mobiliser des compétences au service de la structure.

 

Les jobs étudiants

Les emplois du temps des apprenants permettent à ceux qui le souhaitent de concilier études et job étudiant. Sérieux et maturité sont cependant nécessaires pour assurer la réussite du cursus tout en ayant un job étudiant en parallèle.

 

Quelques pistes pour la recherche de jobs étudiants :

https://www.jobaviz.fr/

https://www.indeed.fr/

https://jobs-stages.letudiant.fr/jobs-etudiants.html

https://www.jobypepper.com/

https://www.studentpop.fr/

https://jobetudiant.net/

 

Les bourses de mobilité

Dans le cadre des échanges avec les universités partenaires et des stages à l’étranger, les apprenants de l’École 3A peuvent obtenir, sous conditions, une bourse Erasmus ou une bourse du Conseil Régional Auvergne-Rhône-Alpes.

 

1/ La bourse Erasmus

En Europe pour les partenaires avec lesquels l’école 3A a signé un accord Erasmus.

Cette bourse permet aux apprenants à partir de la 1ère année de bénéficier d’un montant de 250€ à 350€ par mois dans le cadre des études et d’un montant de 400€ à 500€ par mois dans le cadre d’un stage.

En savoir plus sur les bourses pour étudier en Europe cliquez ici, ou rendez-vous sur le site > https://www.ecole3a.edu/international/erasmus/ .

 

 

2/ La bourse de la Région :

Chaque année, 3A se voit attribuer par la Région Auvergne-Rhône Alpes, un quota de bourses, au titre de la mobilité internationale de ses apprenants.

Cette bourse permet aux apprenants de 3eme année en mobilité académique internationale chez les partenaires hors Erasmus de bénéficier d’une aide de 95€/semaine. Cette bourse n’est pas un droit. Elle est attribuée dans la limite des quotas alloués par la Région aux établissements éligibles pour chaque année universitaire. Elle reste donc facultative et peut ne pas couvrir l’intégralité de la durée de la mobilité à l’étranger.

La sélection des candidatures est effectuée par chaque établissement dans le respect du règlement régional et en se fondant sur leurs critères internes de sélection.

Pour 3A, la sélection se fait sur un premier critère d’assiduité/comportement et un critère secondaire comprenant les notions de bourse du Crous/Niveau académique.

Plus d’infos : cliquez ici.

 

Bourse sur critères sociaux

Selon le résultat du simulateur, les étudiants peuvent recevoir une bourse entre 108 et 596 € par mois. Le montant dépend des ressources du foyer, de sa composition et de la distance entre le domicile et l’école. 


Cette aide soulage le pouvoir d’achat des étudiants en participant au paiement des charges mensuelles : loyer, charges, assurance habitation, facture d’énergie, alimentation, transports, cotisation à la mutuelle, etc. Si cette dernière n’est plus obligatoire depuis 2019, la mutuelle santé pour les étudiants reste indispensable pour être remboursé à 100% de la plupart des frais de santé. Des forfaits de prévention adaptés aux besoins des jeunes sont généralement inclus.

 

 

IMPORTANT : ces aides au financement des études peuvent varier selon 

  • le campus (Lyon, Paris, Rennes, Toulouse),
  • le niveau d’études (ex : pas de bourse du CROUS pour les étudiants en 5ème année),
  • et le rythme de la formation (en initial ou en alternance).

 

Pour toute précision, prenez contact avec l’école.

Financer sa formation professionnelle 
 

Financement via votre Compte Personnel de Formation (CPF)

Le compte personnel de formation (CPF) est utilisable par tout salarié tout au long de sa vie active ou par tout demandeur d’emploi ayant acquis des droits à la formation, pour suivre une formation (acquisition d’une qualification, acquisition du socle de connaissances et de compétences, accompagnement pour la VAE).

Pour effectuer vos démarches en toute autonomie, 2 possibilités :

 

Financement via le Projet de Transition Professionnelle (PTP)

Si vous êtes ou avez été salarié, le PTP est le dispositif pour financement votre reconversion professionnelle.

Conditions d’ancienneté à respecter :

  • Pour les CDI, au moins 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié dont 12 mois dans l’entreprise (tous contrats confondus)
  • Pour les CDD, au moins 24 mois consécutifs ou non en qualité de salarié au cours des 5 dernières années dont 4 mois consécutifs ou non en CDD durant les 12 derniers mois
  • Exception pour les licenciements économiques, pour inaptitude ou pour les salariés en situation de handicap.

Vous devez être en poste au moment de la demande (y compris pour les salariés en CDD)

Le PTP peut financer les frais pédagogiques, les frais annexes (transport, repas, hébergement), votre rémunération et les charges patronales légales et conventionnelles.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

 

Financement via le fond d’assurance formation (FAF)

Un travailleur indépendant peut bénéficier d’une aide pour financer une formation s’il a payé la CFP. Le conjoint collaborateur en bénéficie également si la CFP-conjoint collaborateur a été payée.

 

Financement via AGEFIPH

Toute personne détenant une Reconnaissance Qualité Travailleur Handicapé (RQTH) peut faire une demande de prise en charge de la formation auprès de AGEFIPH. Le dossier devra être réalisé en partenariat avec CAP EMPLOI.

 

Financement via Pole-Emploi (l’Aide Individuelle à la Formation)

Tout demandeur d’emploi peut faire une demande de prise en charge auprès de son conseiller Pôle Emploi ou Mission Locale (- de 25 ans).

Pour accéder au dispositif, il faut être inscrit en tant que demandeur d’emploi, sans condition d’indemnisation ou être accompagné.e au titre d’un contrat de sécurisation professionnelle (CSP) et ne pas pouvoir  bénéficier de la POE ou de l’AFPR. La démarche de formation doit être abordée avec le conseiller Pôle Emploi qui déterminera si l’action de formation aidera réellement à la réinsertion professionnelle.

L’AIF – Pôle Emploi permet de prendre en charge partiellement ou totalement le coût de la formation. Le montant est versé directement à l’organisme de formation.

Pour plus d’infos : cliquez ici.
Pour retrouver les formations 3A éligibles : cliquez ici.

 

Financement via les Régions

Afin de percevoir les aides de la Région, vous devez être en recherche d’emploi et être encadré par un organisme public en fonction de votre situation :

  • Les demandeurs d’emploi doivent s’adresser à Pôle Emploi
  • Les jeunes entre 16 et 25 ans se tournent vers les missions locales
  • Les travailleurs handicapés se tournent vers Cap Emploi
  • Les cadres sont pris en charge par l’APEC

Une structure intermédiaire est nécessaire, car il est impossible de solliciter un financement directement auprès du Conseil Régional de formation.

La démarche de demande peut être différente d’une région à l’autre. Cependant, peu importe le processus, vous devez compléter un document à l’aide de votre école. Vous devrez bien préparer le dossier afin de démontrer la pertinence de votre projet.