3A, Bâtisseurs d'un monde meilleur

BACHELOR visé BAC+3 / 2ème cycle certifié niveau 1

La Grande Boucle Etudiante

LaGrandeBoucleEtudiante

Alexis, Emmanuel, Fleur-Anne, Pauline et la triplette.

Un soir de septembre, coup de fil d’Alexis, Président de Cabine 13 :
– « Oui Fleur-Anne, je voulais savoir si tu étais motivée pour participer à La Grande Boucle Etudiante, organisée par des étudiants de l’EM Lyon ?
– Euh oui, mais ça consiste en quoi exactement ?
– En gros ce serait de faire 200 km d’Avignon à Montpellier en vélo. – Ah oui quand même ! Beh pourquoi pas écoute… Chiche ? »

Mais qu’est-ce que la Grande Boucle Etudiante ? La GBE est le premier Tour de France cycliste solidaire par étape et en relais, qui rassemble un dizaine de grandes écoles nationales au profit d’une association : Enfants du Mékong. Le principe est : vous participez, nous pédalons. Les fonds récoltés serviront à la construction d’une école de 5 classes dans le village de Koh Mon au Cambodge.

C’est ainsi que le 25 octobre 2014 à 12h30, à Avignon, Pauline, Emmanuel, Alexis et moi même, avons pris le relais des Grenoblois et donné les premiers coups de pédale des 200km qui nous attendaient à bord d’un tandem et de deux vélos simples.

Au programme : Arles, Salin-de-Giraud, le Parc Naturel Régional de la Camargue, les Saintes- Maries-de-la-Mer, le Grau-du-Roi, la Grande-Motte et Montpellier. Arrivée prévue le lendemain matin à 8h00. Il fait beau, vitesse moyenne 25km/h, tout roule.

Km 90, et bientôt la tombée de la nuit, nous entrons dans le parc de la Camargue, non sans avoir été prévenus et re-prévenus qu’il était très facile de s’y perdre, surtout de nuit… Peu importe, nous avons 30km à faire avant de retrouver la voiture « suiveuse » et nous comptons les faire en une grosse heure.

Mais 5 heures plus tard, après moultes détours et retours, à la lumière des frontales, nous y sommes toujours, deux chambres à air et un dérailleur en moins, nous continuons à pieds. Les vélos n’ont en effet que très peu apprécié les dunes de sables, les passages à gué ou encore tout simplement les chemins chaotiques empruntés.

Km 130, 2h du matin, les Saintes- Maries-de-la-Mer, merci aux organisateurs d’être venus à notre rescousse ! Nous voilà maintenant sur la place du village autour d’un bol de pâtes, pour une courte pause : le temps de reprendre des forces et de réparer les vélos. Un peu de bricolage et les deux vélos simples sont de nouveau en état de marche. Le tandem lui, malheureusement non : difficile de trouver un dérailleur un dimanche à 3h du matin… De ce fait, seulement les gars reprennent la route aux alentours de 4h, sentant les premiers signes de fatigue arriver. Courage, plus que 70km ! Contraintes d’abandonner le tandem, Pauline et moi-même gagnons Montpellier en voiture.

Km 200, 9h, Place de la Comédie, Montpellier : ça y’est on l’a fait ! Et quelle aventure ! Nous nous souviendrons pour longtemps de cette expérience, de ces nouveaux paysages (re)découverts, de la débordante sympathie de nos confrères de l’EM Lyon, de leurs astuces ingénieuses et bien sûr de la Camargue et ses salins à perte de vue. Pas de doute, nous serons présents pour la seconde édition ! Eh oui, Cabine 13 ne s’arrête jamais !

Fleur-Anne Lebon et l’équipe de Cabine 13

Plus d’infos : Cabine 13